Lebanese Food / Wine and Culinary Traditions

Lebanese Food / Wine and Culinary Traditions
Spring time always inspires me...

Friday, November 26, 2010

Launching of Mouneh at Antoine - The Photographs

Barbara Abdeni Massaad launched her book “Mouneh: Preserving Food for the Lebanese Pantry” at Library Antoine on November 20th with a book signing session. Many attended the book launch in support of Massaad and to purchase the book.

The book is a comprehensive study of the ways Lebanese preserve food which is an important aspect of Lebanese heritage.

It’s a photo report along with stories for different recipes from around Lebanon.

Photos by Mahmoud Kheir (thank you!)


Read more: http://starscene.dailystar.com.lb/social-scene/2010/11/barbara-massad-launches-mouneh-preserving-food-for-the-lebanese-pantry/#ixzz16N15CxqS
(Be Seen, Be on Star Scene :: Your Favorite Entertainment Online Magazine)

Thursday, November 25, 2010

Sowar Magazine


Sowar Magazine features the photographs of the Mouneh book starting page 38 ...

Saturday, November 20, 2010

Les quatre saisons de Barbara Abdeni Massaad

I was very touched by this article today in the newspaper. For those who can read French!

 

L'orient le Jour par Carla Henoud 20/11/2010

Vient de paraître Après le succès de « Manou'shé », paru en 2005, réédité en 2009, et qui avait obtenu le Gourmand Cooking Award, Barbara Abdeni Massaad signera son nouvel ouvrage « Mouneh, preserving foods for the Lebanese Pantry »* aujourd'hui, à la Librairie Antoine ABC, de 17h00 à 20h00. Un régal.

Elle l'a préparé durant cinq ans comme on concocte un plat, lentement et avec amour. Comme on fait ses réserves de souvenirs et d'émotions pour la vie, en les partageant. Tous les ingrédients sont naturels, beaux à voir, bons à déguster. Ce livre, baptisé Mouneh, preserving foods for the Lebanese pantry, Barbara Abdeni Massaad l'a conçu avec patience et passion. Un peu comme une maternité, dans la préparation de chaque détail. Ce n'est pas un livre de plus sur le thème, « il n'y en a eu qu'un seul sur le sujet, précise-t-elle, et qui était plus une approche anthropologique de la Mouneh ». Ce n'est pas un livre de plus sur le Liban ou la cuisine locale. Ce livre est un ouvrage à la fois charmant et complet, minutieusement préparé pour que tout y figure. Les produits, les personnes, les villages, les histoires, les parfums et les émotions. Avec des recettes claires, des textes pleins de poésie et des photos imbibées de couleur et de vie.
La Mouneh de Barbara Abdeni Massaad, ce sont des centaines de rencontres emmagasinées dans sa mémoire visuelle et émotionnelle durant des années, des mois, des journées entières à sillonner le pays. Et autant d'ingrédients découverts et redécouverts, de villages et de visages souriants. Ce sont les produits naturels d'un Liban méconnu, des saveurs, des coutumes de manière agréable jalousement préservées par une poignée d'individus qui ne savent pas vivre autrement qu'attachés à la tradition, à la terre, et évoluent au gré de la nature et de ses humeurs. C'est également une nostalgie, le besoin de retenir un patrimoine, de le transmettre aux jeunes générations, presque une mission. « Pour que nos enfants, dit-elle, puissent continuer à sauvegarder notre passé. »

Ce livre ressemble à son auteure. Rousse, comme les épis de blé au soleil, la caméra au cou, le stylo au bout du doigt, les lunettes rivées sur un monde extérieur qu'elle perçoit dans ses moindres recoins. Il rassemble ses convictions et ses contemplations.

Hymne à la nature
La couverture de Mouneh, preserving foods for the Lebanese pantry est une belle entrée en matière, des mains orientales usées par le temps, et des tomates séchées heureuses de s'offrir. Le reste de l'ouvrage est dans ce même esprit joyeux. « J'ai lu toute la documentation qui existait sur le sujet, confie-t-elle, j'ai été partout, souvent accompagnée de mes enfants, pour qu'ils apprennent aussi. Nous avons rencontré des gens dans tous les villages libanais qui nous ont acceptés, parlé, montré la manière. J'ai rempli une vingtaine de classeurs et puis j'ai tout recomposé comme un puzzle et d'une manière artisanale. Je voulais que tout soit parfait. » Les chapitres sont divisés en saisons, ponctués de rencontres. À chaque saison ses réserves à faire, réparties par catégories, fruits, légumes, produits animaliers. Barbara a choisi de commencer par le printemps ! Le lecteur saura ainsi que mars est le mois des réserves de cornichons, de chou, d'amandes vertes, de thym. Qu'avril est consacré à celles du miel, du fromage de chèvre, des fleurs d'orangers. Que mai préfère les artichauts et l'ail. Juin les fruits secs, les abricots, la menthe, les fleurs et le thym sauvages. Que juillet est idéal pour les concombres, maïs, tomates cerises, melon. Août pour la basilique, les pêches, les tomates séchées. Et septembre, pour les pommes, les figues, les olives vertes et la viande. Il saura également comment profiter d'octobre pour sa réserve d'olives noires, de dattes, de poires et de tomates. Des betteraves, raisins, coings et citrouilles de novembre. Et qu'enfin décembre est bon pour les carottes, les pamplemousses, janvier pour les mandarines et février pour les oranges amères et le citron. Il apprendra comment faire les cornichons, l'arak, le miel, les sirops et autres confitures, et partagera les histoires de toutes ces personnes derrière ce savoir-faire.
Et puis il y a les photos. Belles. Saisies au naturel, en extérieur, sans retouches. Un des aspects le plus important du livre, selon Massaad, photographe d'abord. Une photographe gourmande, qui aime autant la cuisine et perçoit de nombreux points communs entre ses deux passions. « Et surtout cette sensibilité pour quelque chose de vivant. »
Il faudrait également saluer la mise en page du livre qui baigne dans une douce harmonie, le choix du papier et une qualité d'impression qui donnent au travail l'éclat qu'il mérite.

(*) Une première signature de « Mouneh, preserving foods for the Lebanese Pantry », accompagnée d'une exposition des photos de Barbara Abdeni Massaad a eu lieu jeudi 18 novembre à Tawlet Souk el-Tayeb. L'exposition se poursuivra jusqu'au 2 décembre.
L'auteure signera à nouveau son ouvrage aujourd'hui à la Librairie Antoine, ABC Achrafieh, de 17h00 à 20h00.

Wednesday, November 17, 2010

The Hommos - Foul Joint in Hamra

The basic set-up

My friend Annia Ciezadlo , a talented American journalist / food writer, married to a Lebanese man  has a new exciting book due in February called "A Day of Honey". She took me to a quaint little hommos joint in Hamra. So much fun! The recipe for making hommos is really simple yet a few master it. Here is the thing, if a restaurant or a snack masters the art of making the perfect hommos, then this place has great potential for many other culinary endeavors (I always say) . Here is a simple recipe that is very nourishing and delicious made daily in the hommos joints all around the country, it's called balila. It's a peasant food by excellence, but isn't that what real food is all aobut?

He grinds garlic to a fine paste with a pestle


Squeezes a lemon

He adds lemon juice to the garlic paste

A pinch of salt

A cup of hommos

Another cup of foul

His skilled hands mixes all together

Voila!


Annia enjoying her meal in her favorite snack nearby



Wednesday, November 3, 2010

Terra Madre / Salon del Gusto 2010

My daughter and I attended Terra Madre / Salon del Gusto 2010 in Torino, Italy this year with the same gusto and motivation. A delegation of about 15 persons coming from Lebanon joined, mostly made up of farmers and producers from all around the country. A very nice reporter named Assi Saji (who comes from Lebanese ancestry from his mother's side) send me a link with an interview I conducted with him on Italian TV - RaiNews 24. Take a minute to view the ambiance we lived through. The Lebanese stand was very popular and people from all over the world came to discuss our food. Makes you proud! 

This is what I said during the interview (in Italian) I wish I was fluent!!!!!!!!!!

Read the press clip (in Italian)

O la cucina libanese, culla della gastronomia mediorientale, con la sua ricchissima e golosa tradizione casearia, come ci racconta la astronoma Barbara Abdeni Massad: “C’è molta similarità tra la nostra cultura culinaria e quella italiana, e per questo agli italiani piacciono i nostri piatti, basati soprattutto su verdura e cereali. Presentiamo anche la nostra specialità: “Formaggio senza latte di grano fermentato”. 

The Google translation:

Or the Lebanese cuisine, the cradle of Middle Eastern cuisine, with its rich and tasty cheese tradition, tells us how the astronomer (weird) Barbara Abdeni Massad: "There is much similarity between our culinary culture and Italian, and Italians like this Our dishes are based mainly on vegetables and grains. We also present our specialty "cheese without milk made with fermented wheat."

This is the video link:
salon del gusto

A few shots taken during the fair:

A cultural exchange and so much more ...

Opening Ceremony

Our Maestro, the one and only Carlo Petrini!

Opening ceremony songs and dance.

Our friend from Tuscany, a white cow farmer, he calls me La Libanesa ...

Feel the excitement...

The first meeting for all Arabic speaking countries at Terra Madre.

The best speaker at the Arabic speaking conference, our own Sami!

Pesto Break for Mia!

If you haven't tasted Funghi Porcini, then you have missed out on alot!

Friendships of a lifetime are built at Terra Madre